Activités de politique et plaidoyer

Plaidoyer fondé sur des preuves

AlgorithmWatch Suisse est une organisation de recherche et de plaidoyer de la société civile. Nous pratiquons du travail de plaidoyer basé sur des preuves (evidence-based advocacy), c'est-à-dire que nous développons des revendications fondées à l'intention des responsables politiques, des entreprises et de l'administration sur la base de nos recherches scientifiques et de nos enquêtes journalistiques (evidence base). Ces positions constituent la base de notre travail de politique, nos campagnes et nos relations publiques (advocacy).

Principes, objectifs et priorités

L'utilisation des systèmes algorithmiques (systèmes ADM) doit renforcer l'autonomie, les droits fondamentaux, la démocratie et le bien commun, et non les affaiblir. Les systèmes doivent être utiles à l'individu et à la société, et non pas leur nuire – et leurs avantages doivent profiter à tous, pas seulement à quelques-un·e·s.

Pour cela, nous devons créer des conditions-cadres et développer une 'gouvernance' qui garantit le contrôle démocratique des systèmes ADM et qui assure la responsabilité. Nous comprenons ce concept de gouvernance de manière globale :

  • Nous renforçons l'autonomie des individus dans l'utilisation des systèmes ADM d'une part en les informant et en les éduquant sur leur fonctionnement et leurs implications. D'autre part, nous nous engageons à ce que les personnes disposent de moyens de recours efficaces lorsqu'elles sont affectées par des décisions basées sur des ADM.
  • Nous encourageons la transparence autour de l'utilisation des systèmes ADM et contribuons activement à un débat public sur le sujet, fondé sur des données probantes.
  • Nous développons des propositions concrètes sur la manière dont l'administration et les entreprises peuvent utiliser ces systèmes de manière responsable.
  • Nous élaborons des propositions fondées sur des données probantes concernant les mesures que les législateurs·ices – locaux, nationaux, européens et internationaux – devraient prendre pour réglementer raisonnablement l'utilisation des systèmes ADM.
  • Nous développons des outils permettant d'évaluer si les systèmes ADM violent les principes démocratiques et de l'État de droit, les droits fondamentaux et les principes de justice.

Dans notre travail politique, nous nous concentrons sur quatre domaines politiques :

  • Les systèmes ADM dans la sphère publique démocratique (public sphere)
  • Les systèmes ADM sur le lieu de travail (workplace)
  • Les systèmes ADM et la durabilité (sustainability).

De cette manière, nous contribuons à une société juste et inclusive et maximisons les avantages de l'utilisation des systèmes ADM pour les personnes et la société.