À propos du rapport « L’automatisation de la société »

L’automatisation de la société

Le projet « L’automatisation de la société » à pour but de de cartographier les usages et les analyses des systèmes de prise de décision algorithmique (algorithmic decision-making, ADM) dans la sphère des politiques publiques en Europe.

En 2019, la première édition du rapport s’est focalisée sur les usages actuels et les débats au niveau politique autour de l’ADM dans 12 pays d’Europe, ainsi qu’au niveau des institutions européennes. Lire le rapport de 2019 :

Automating Society – Taking Stock of Automated Decision-Making in the EU (disponible également en PDF).

L’édition 2020

Le principal objectif de la seconde édition du rapport est de concentrer notre couverture des systèmes d’ADM sur le secteur public et, quand c’est possible, de souligner les opportunités et le potentiel des sytèmes d’ADM.

Le rapport de 2020 propose 17 chapitres : 16 études de cas, une par pays analysé, et un chapitre sur les institutions européennes. En plus des 12 pays étudiés dans la première version, nous avons pu travailler avec des chercheur·se·s de quatre pays supplémentaires, qui apportent de nouvelles perspectives : le Portugal, la Grèce, la Suisse et l’Estonie. La version anglaise du rapport est complétée par plusieurs versions centrées sur un ou plusieurs pays et traduites dans les langues locales.

Le caractère du rapport a été modifié pour prendre un style plus journalistique. Chaque pays est introduit par un article détaillant un sujet donné, suivi par une liste d’exemples de systèmes d’ADM utilisés dans le pays en question – à la manière quelque peu encyclopédique adoptée par le rapport de 2019.

Objectifs du projet

  • Attirer l’attention et provoquer un débat dans le plus grand nombre de pays d’Europe possible sur les systèmes d’ADM déjà utilisés.
  • Compléter la base de connaissances disponibles sur les systèmes d’ADM en Europe, essayer de couvrir des exemples positifs et porter l’attention sur les opportunités offertes par les systèmes d’ADM, surtout si elles ne sont pas encore identifiées.
  • Attirer l’attention des décideur·se·s sur les implications des systèmes d’ADM, en se focalisant sur leur usage dans le secteur public.
  • Développer des suggestions de politiques publiques concernant la gouvernance des systèmes d’ADM en Europe.
  • Élargir et approfondir le réseau de chercheur·se·s que nous avons établi pour la première édition du rapport.

Retrouvez le rapport à : https://automatingsociety.algorithmwatch.org/

Chef de projet:
Fabio Chiusi
fc@algorithmwatch.org

 

En collaboration avec